Live your dream – entretien avec Rolf Jost, l’inventeur du Redpipe

Et bien, ce titre pourrait laisser entendre que je prétends avoir une vie parfaite mais ce n’est pas le cas. Chaque jour, j’ai un travail énorme qui m’attends. Je reçois des demandes de clients toutes les semaines, ce qui est plutôt bien quand vous gagnez votre vie en fabriquant des cornemuses électroniques . Et oui, j’adore mon travail, c’est ce que je voulais faire depuis des années. J’ai toujours aimé inventer et construire des instruments de musique. Voilà maintenant environ 8 ans que j’associe ces deux passions en assurant le développement et la fabrication du Redpipe.



A l’origine, j’avais quelques idées pour créer une cornemuse électronique. L’idée première était de créer une cornemuse qui puisse être jouée partout à tout moment, en mode silencieux de même qu’avec un niveau de son de concert. Je ne l’imaginais pas comme un simple tube avec des capteurs mais comme un instrument avec l’apparence et la sensation d’une cornemuse acoustique, avec un son, un doigté et un maniement authentiques. L’idée de base est que jouer de la cornemuse consiste à avoir une poche sous le bras. Quand j’ai présenté mon prototype de nouvelle cornemuse électronique à des musiciens en Allemagne, Suisse et Écosse, la réponse fut si positive que je me dis que ce serait une très bonne idée de mettre cette innovation sur le marché. Je n’avais alors aucune idée du potentiel mondial ni de la clientèle d’un tel instrument. Mais je me dis que ça valait la peine d’être tenté.

Aujourd’hui, le Redpipe s’est vendu en Grande-Bretagne, Australie, à Hong-Kong, aux États-Unis, en Lettonie, France, Finlande, Espagne, Italie, à Dubaï et quantité d’autres pays.

Il est fantastique d’avoir des retours euphoriques ou parfois émouvants de toute la Terre. J’attache beaucoup de valeur à la relation avec les clients et ma femme Bigy est en charge de toutes les requêtes et opinions qui nous sont envoyées.

Je suis fier de l’accueil qu’a reçu le Redpipe parmi les musiciens professionnels et j’écoute attentivement leurs suggestions et souhaits. Le nouveau système de chanter OpticalTouch est par exemple le résultat de ce dialogue.

Le chanter standard a des capteurs de toucher au lieu de trous, mais certains musiciens auraient préféré avoir les mêmes “haptiques” avec le Redpipe qu’avec une cornemuse acoustique. L’inventeur qui est en moi a été mis au défi à nouveau , et j’en suis arrivé à l’idée de créer un chanter avec les trous d’origine et d’y intégrer des capteurs qui détectent quels trous sont recouverts par les doigts.

Désormais, le “piper “ peut décider du type de capteurs qu’il préfère.

Mais ce n’est pas que l’acceptation des professionnels qui récompense mon travail. Quoi de mieux que d’entendre des gens vous dire qu’ils n’ont pas pu jouer de leur cornemuse chérie depuis des années, et que grâce au Redpipe, ils peuvent à nouveau, en ajustant la quantité d’air requise pour souffler , et la pression sur la poche, selon leurs besoins.

Quand j’ai commencé mon travail sur le Redpipe, je n’avais aucune idée de l’utilisateur “cible” pour ce type d’instrument. Il s’est avéré qu’il y en a plusieurs : de nombreux « pipers » passionnés tout autour de la Terre apprécient de pouvoir en jouer à tout moment . grâce à la prise casque. Des « pipers » de mariages peuvent ajuster leur niveau selon l’endroit , et de nombreux musiciens au sein de groupes folk peuvent enfin jouer dans toutes les tonalités.

Et puisque qu’il existe tant de raisons différentes pour avoir envie de jouer du Redpipe, mes clients sont très variés : des musiciens de Folk-métal en cuir noir comme Päde Kistler ou Münggu, des Folk-rockers comme Pete Purvis, des musiciens traditionnels comme la musicienne Australienne Betty Martin, agée de 80 ans, qui a même remporté une compétition dans sa catégorie en utilisant le Redpipe!

Ainsi, si j’ai jamais rêvé de faire quelque chose qui apporte le bonheur aux autres, j’ai réalisé ce rêve.

Interview de Rolf Jost a propos du chanter du Redpipe 2.0

Le chanter Redpipes “OpticalTouch”

1. Rolf, le nouveau chanter OpticalTouch est disponible et il génère déjà beaucoup d’intérêt. On pose beaucoup de questions à propos de ce système sensationnel. Nous aimerions répondre à certaines d’entre elles au cours de cette interview. Quelles sont les nouveautés de ce chanter?

R.J.: Ce chanter possède des trous comme les connaissent les pipers qui jouent sur des instruments acoustiques. Le premier modèle de Redpipe possédait des capteurs électroniques au lieu de trous et le nouveau modèle possède des capteurs optiques à l’intérieur des trous , qui détectent si un trou est ouvert ou fermé.

2. Quels sont les avantages principaux de ce chanter?

R.J: Et bien, c’est tout à fait diffèrent pour les musiciens. Beaucoup de clients souhaitaient avoir le même feeling que sur un instrument acoustique et les capteurs électroniques apportaient une sensation différente car ils sont plus plats et petits que les trous habituels.

Désormais, il sera plus facile pour un musicien de passer de la cornemuse acoustique au Redpipe. Un autre aspect était que certains pipers avaient des problèmes liés a des mains trop sèches ou trop humides. Ce problème a disparu avec le nouveau chanter. A également disparu le problème de « terre » qui pouvait créer sur scène un bruit électrique qui nécessitait l’utilisation d’une boite DI.

3. Puis-je mettre à jour mon Redpipe avec un nouveau chanter et si oui, comment?

Installer le nouveau chanter sur votre Redpipe est possible, tout au moins si vous possédez un modèle fabriqué les deux dernières années. Si votre Redpipe dispose d’un LED rouge et vert (l’ancien modèle n’est que rouge) sur le panneau de contrôle , il pourra fonctionner avec le nouveau chanter. Mais vous devez pour cela nous renvoyer votre Redpipe car certains câbles doivent être connectés entre la poche et les parties électroniques, et ceci doit être fait en assurant l’étanchéité. Le logiciel sera également changé.

4. L’ancien chanter sera-t-il toujours disponible?

Oui. A chacun de choisir son modèle de chanter. De plus, il y aura le choix entre quatre types de chanters : Écossais, Français avec un trou additionnel pour le pouce, médiéval, et Gaita, modèle en bois très beau également.

Le fait que nous gardions les deux modèles est un signe que nous proposons des solutions à long terme et que nos innovations sont proposées avec beaucoup d’attention.

 

Dieser Beitrag wurde unter Archiv veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort